Archive | Avec Naturalis de Rowenta RSS feed for this section

3ème test Naturalis: crème premiers soins brûlures

9 juin

Pour ce 3ème et dernier test j’ai souhaité tester les limites de l’appareil.

Voici tout d’abord les ingrédients de cette crème spécial brûlures:

- 50g de macérât de millepertuis

- 32g d’hydrolat de millepertuis

- 10g de beurre de karité

- 7,4g de cire olive protection

- 0,3g de conservateur

Tous les ingrédients sont mis en même temps dans la cuve.

Au départ, désirant réaliser 2 recettes différentes avec ma cire olive protection, j’ai mis la moitié des quantités ci dessus, mais ce n’était pas suffisant pour la Naturalis, l’aspiration hélocoïdale n’a pas pu se faire.

J’ai donc arrêté le programme et rajouté le reste des ingrédients.

Equipée d’un thermomètre j’ai testé la température à l’intérieur de la cuve au démarrage du moteur (après le temps de chauffe).

Je vous laisse découvrir le film de la préparation.

Test Naturalis Cire Olive Protection

Bilan:

J’ai constaté au plus une température de 60°C cuve fermée.

Les hydrolats ne suportant que 40°C peuvent donc être légèrement altérés, je dis « légèrement » car le temps de chauffe est de moins de 2 minutes.

Cette température n’a pas été suffisante pour fondre la cire émulsifiante olive protection qui demande 70°C environ. J’ai lancé le programme de préparation à chaud 2 fois mais le résultat était le même.

J’ai pu constater qu’en dessous d’un certain volume de liquides l’émulsionneur n’arrive pas à créer d’aspiration. Avec 50ml cela n’a pas fonctionné, mais attention, la cire n’étant pas fondue le volume des liquides est faux…

Mon avis: Naturalis est un excellent appareil mais ne peut pas tout faire. Il faudra donc veiller à n’utiliser que des cires ayant un point de fusion inférieure à 60°C.

Merci à Isis Macinette pour m’avoir founi l’émulsifiant utilisé dans ce test.

2ème test Naturalis: la BB crème… comparaison avec ou sans l’appareil

5 juin

Certaines d’entre vous ont des réticences à dépenser autant d’argent (200 euros) dans un si petit appareil, qu’en est-il réellement?

Pour un débutant en cosmétique maison, l’investissement en matières premières est déjà considérable, car souvent mal maitrisé, on veut tester toutes sortes de recettes, qui comporte chacune une liste impressionnante d’ingrédients. On ne sait pas encore par quoi remplacer, quelles huiles choisir, par quel émulsifiant commencer…

Bref les premiers paniers tournent facilement en une ou 2 commandes entre 200 et 300 euros.

Si on veut réaliser toutes les recettes du livret fourni avec l’appareil, soit 15 produits pour une peau sèche et des cheveux clairs par exemple, le panier total s’élève seulement à 61 euros chez Aroma Zone par exemple :

tarifs AZ

+ 199 euros d’appareil (l’émulsifiant, le gélifiant et le conservateur, ainsi qu’un bécher mesureur et 6 pots en verre sont inclus dans le kit Rowenta).

Budget total: 260 euros

Pour un initié, j’entends par là un converti qui a déjà dénoué les noeuds des recettes compliquées, qui sait ce qui est indispensable et ce qui ne l’est pas… il convient de définir si l’appareil en question pourrait apporter un certain confort ou non, voire plus…

Naturalis présente un certain nombre d’avantages:

- il est logeable dans des petits intérieurs

- il remplace 2 bain marie, un fouet à renouveler régulièrement et à alimenter en piles avec une puissance parfois approximative…, une plaque chauffante

- il propose une technique d’émulsion innovante, dite hélocoïdale

- il laisse le plan de travail propre

- plus besoin de se demander si un ingrédient est soluble dans l’huile ou dans l’eau, on incorpore tout au début

- il permet des rattrapages, des modifications de dosage, il suffit de relancer le programme qui ne dure que 3 minutes

- il se nettoie presque tout seul, mélangeur et émulsionneur compris et quand c’est gras, bien gras voire coloré très coloré…, cela fonctionne parfaitement

Alors qu’en est-il de la qualité de l’émulsion réalisée?

Pour trouver quelques réponses, je me suis lancée sans la réalisation d’une bb crème, c’est à dire une crème hydratante maquillante.

Ingrédients:

- 84,4g d’hydrolat de bambou

- 30g d’huile de jojoba

- 0,4g d’alcool benzylique (censervateur fourni)

- 1 cuillère TAD de gélifiant fourni

- 2 cuillères TAD de d’émulsifiant fourni

- 1 cuillère DASH de base colorée

- 1 pointe de couteau d’acide hyaluronique (facultatif)

J’ai préparé ma base colorée avec:

- 2 DASH d’oxyde rouge

- 3 DASH d’oxyde jaune

- 1 pointe de couteau d’oxyde noir

- 3 DASH d’oxyde de zinc

- 2 DASH de dioxyde de titane

- 1 DASH de mica sericite pour la tenue et la réflexion de la lumière

- 1 DASH de powder plain pour un effet perlé luxueux

Mettre toutes ces poudres dans un sachet zip et malaxer du bout des doigts.

C’est parti, avec à droite mon mixeur Mathon, de très bonne qualité, je l’ai acheté 15 euros avec les frais de port il y a 2 ans et rien ne l’arrête, puissant il ne peine pas…

à gauche le Naturalis, j’appuie sur son programme à chaud, pendant ce temps je démarre mes bain marie, sur mon feu le plus fort.

3 minutes, Naturalis a terminé, mon émulsifiant commence à fondre au bain marie

5 minutes: je verse le one pot chaud dans le bol de mon émulsionneur, et j’appuie sur le bouton.

8 minutes: soit 3 minutes de mixage, c’est parfait, l’émulsion a pris.

Je coupe tout et je laisse refroidir.

A première vue:

- la bb Naturalis est couverte de bulles d’air, la bb mixeur non. Personnellement je préfère l’aspect de ma bb mixeur, lisse et brillante.

- la couleur des 2 préparations est différente, les pigments ne sont pas mélangés de manière identique. La bb Naturalys a une teinte plus claire que l’autre.

Test à froid:

Je me lave le visage et les mains, je vais tester une crème sur chaque joue, à main droite la bb mixeur, à main gauche la Naturalis.

Je prends volontairement 1 bonne noisette de chaque crème et je commence l’application.

Ma peau est sèche et je veux voir la rapidité d’absorption pour chaque crème, c’est pourquoi je surdose.

Le constat est immédiat, la bb crème de Naturalis fond sur la peau qui la boit immédiatement.

De l’autre côté, la crème ne pénétre pas facilement et me laisse des trainées colorées presque blanches que j’ai du mal à faire pénétrer.

Une fois les crèmes appliquées, je souris… pas à cause de ma tête dans le miroir, mais ça tire à gauche, la couche de crème épaisse a pénétré mais me fait un effet masque assez inconfortable. Du côté Naturalis, aucun soucis.

Sinon des 2 côtés ma peau a le même aspect, bien mat.

Mon choix: la bb Naturalis l’emporte haut la main! Enfin une émulsion qui permet à mes pigments de se fondre dans ma peau, je suis fan!

Mon mari rentre du travail, je lui explique mes petites expérimentation, il m’écoute gentillement mais pour lui une crème c’est une crème et hormis qu’il n’aime pas l’aspect trop fluide et la couleur de ma bb mixeur, il ne sait pas laquelle est quoi, alors je lui propose le test du mécréant… celui qui n’y connait rien!

Il prend un peu de chaque crème et tente de les faire pénétrer sur le dos de ses mains.

La bb crème mixeur est alors pire que sur mon visage, impossible de la faire pénétrer, elle laisse des trainées de pigments crémeux, mdr, il peste et se lave les mains. Il prend alors la bb Naturalys et alors là O Miracle, elle pénètre immédiatement! bon et bien voilà un vote de plus!

Bilan:

J’aime pas jeter mais là… je vais mettre la bb mixeur dans la Naturalys et relancer un programme pour essayer de la récupérer…

BB Naturalys: 2 points

BB Mixeur: 0 point

Match par KO

A moi les petites crèmes colorées!!!

Prochain test, les températures! Bonne soirée!

Petit ajout, j’ai remis la bb mixeur dans le Naturalis, programme froid, ça donne ça:

On voit bien le travail de l’émulsioneur sur les pigments.

Et un petit programme à chaud et j’obtiens ça:

Yes! c’est réparé! plus besoin de jeter…

1er test du Naturalis de Rowenta: Crème pour pieds secs

4 juin

Naturalis est le premier électroménager dédié à la préparation de cosmétiques maison frais.

Le kit livré contient:

- une cuve et son socle alimentation

- une spatule, 2 cuillères doseuses TAD et DASH

- un mélangeur, un émulsionneur

- des pots de différents volumes (2 de 120ml, 2 de 60ml, 2 de 30ml)

- un bécher en verre gradué de 100ml

- un émulsifiant (Olivem 1000)

- un gélifiant (Gomme xanthane)

- un conservateur (Alcool benzylique)

- 2 planches d’étiquettes vierges

- un livret comportant quelques recettes

Première impression: le matériel est complet et de qualité, la cuve est en matériau anti adhésif. Bonne surprise avec le socle alimentation qui permet de manipuler la cuve sans fil à la patte…

Le socle avale le fil en trop, c’est parfait.

Après lecture des instructions, je découvre que la façade de commande n’est pas étanche, quel dommage de ne pas avoir utilisé la technologie tactile!

Bref je dispose de 3 programmes: à froid, à chaud et nettoyage.

Allez, je me lance dans une crème pour pieds secs.

Je lave la cuve et les différents ustensiles, puis je désinfecte l’ensemble à l’alcool. Je clipe l’outil émulsionneur.

J’adapte pour cela une des recettes du livret:

- 80ml d’hydrolat de bambou

- 2 TAD de glycérine végétale

-2 TAD de jus de citron BIO

- 2 cuillères à café de beurre de karité

- 2 TAD d’émulsifiant

- 2 DASH de gélifiant

- 14 gouttes conservateur

La recette dit de mettre tous les ingrédients dans la cuve sauf le conservateur et le gélifiant, puis d’appuyer sur le programme chaud.

La cuve se met alors en chauffe, puis au bout d’une minute le moteur se met en route, je verse alors doucement le gélifiant pour ne pas faire de grumeaux et le conservateur.

Le temps de chauffe est très court et le mélange débute avant même que le beurre de karité soit fondu. Je peux donc supposer que mon hydrolat de bambou n’a pas trop souffert… je le vérifierai à la prochaine recette en plongeant un thermomètre de précision dans la cuve…

Au bout de 3 minutes 30 secondes, le moteur s’arrête. Ma crème est prête! je la verse dans un pot de 120ml préalablement désinfecté. Je racle la cuve avec la spatule fournie.

Moi qui salis toujours bien mon plan de travail, il est resté propre!

Le pot de crème est chaud mais sans plus…

Par contre je vais laisser reposer la crème 24h car elle est encore bien liquide, même refroidie…

Un verre d’eau et un peu de liquide vaisselle et j’enclenche le programme nettoyage. L’appareil se remet à chauffer, puis le moteur s’enclenche, à la fin du programme, il ne reste plus qu’à nettoyer le haut de la cuve. C’est rapide et même l’outil mélangeur est propre.

Je continue de feuilleter le livret fourni…

Les ingrédients utilisés sont simples, pas trop d’ingrédients pour chaque recette, mais souvent une grande part d’eau, personnellement c’est d’office 100% hydrolat, l’économie ne doit pas se trouver là…

On trouve une recette de savon liquide douche, un lait démaquillant, 2 eaux de rinçage cheveux en fonction de votre couleur, 1 gommage visage, 1 gommage corps, 2 masques visage, 1 masque capillaire, 2 crèmes de jour en fonction du type de peau, 1 lait pour le corps, 1 crème et 1 baume pour les lèvres, 1 pour les mains, 1 pour les pieds, 2 crèmes de nuit.

Je n’aime pas: les quantités proposées ne sont pas adaptées aux pots fournis, beaucoup de recettes à utiliser tout de suite (sans conservateur) mais la quantité fabriquée est trop importante et finira pour bonne partie à la poubelle si on ne recalcule pas les recettes, il manque une phase à la fin du programme pour l’ajout des produits fragiles, du coup il faut faire un programme à froid à la fin pour ces ajouts délicats, à moins que la chauffe cesse au mélangeage… à vérifier

J’aime: la possibilité de réaliser une infusion, la possibilité d’adapter toutes les recettes du net ou des livres usuels, le volume de la cuve qui permet de recevoir jusqu’à 300ml d’ingrédients, la compacité de l’appareil qui se range facilement sur une étagère standard, la simplicité de la mise en oeuvre du matériel, la rapidité de la préparation et la propreté qui règne autour de l’appareil, le silence lorsque la cuve a son couvercle!

Au programme:

- un test avec une cosméteuse complètement débutante pour pouvoir juger de la facilité de prise en main.

- un test mesure de température pour voir si mes petits hydrolats ne sont pas en danger et si la cuve chauffe jusqu’au bout du programme « chaud »

- un test comparatif de texture en réalisant une même recette avec Naturalis et sans Naturalis …

A bientôt!

Naturalis Rowenta

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 222 autres abonnés