Les Péripéties d’un Savon en République Dominicaine

Il y a des vies plus ou moins chanceuses. A ma naissance nul n’aurait pu prévoir les aventures qui allaient parsemer ma courte vie de star.

Il faut dire qu’au commencement, pour ma conception, tout était réuni pour faire de moi un être à part.

Mon arrivée était TRES désirée, de ces désirs qui sont quasi obsessionnels. Ma mère n’avait que moi en tête, et déjà en pleine gestation, elle réfléchissait sans cesse à la tête que je pourrais bien avoir, les couleurs qui m’iraient le mieux, si je serai doux comme la soie ou comme le coton… et mon prénom!!! Ca a failli tourner au ridicule, Blue, Astre, Saphir, j’en a entendu des vertes et des pas mûres. Après tout je suis issu de la terre, de ses richesses, le ciel a certes joué un rôle prépondérant dans la qualité de mes entrailles mais dans mon coeur c’est cette petite fleur qui nourrit mes rêves de célébrité: Le Bleuet!

Ma peau est lisse, ma mousse est douce, crémeuse, mon parfum délicat rappelle la couleur de cette petite fleur des champs dont l’élixir circule dans mes veines. Je suis d’un beau bleu strié de violet. Maman a beaucoup de goût, Maman est une artiste, elle a dessiné mes volutes pour me rendre élégant, attirant…

Non! je ne suis pas un simple savon! en tout pas un savon comme les autres. Tout en moi est respectable, admirable…

J’ai décidé de ne pas avoir la vie d’un savon comme les autres, je veux être le savon qu’on ne peut plus quitter, celui dont on ne se sépare jamais. C’est pourquoi J’AI choisi de quitter Maman. Les attentions qu’elle me portait auraient fait le bonheur d’un savon ordinaire, mais moi je rêve d’aventure, je veux découvrir le Monde avant de finir mes jours sur le porte-savon d’une adoratrice ou d’un adorateur, les yeux remplis de souvenirs exotiques.

Tout est allé très vite, dans le ballet incessant des adoptants qui défilent à la maison, j’ai surpris la discussion d’un jeune couple très amoureux. Ils parlaient de voyage au bout du monde, dans les Caraïbes; ni une ni deux me voici soigneusement enveloppé dans la poche de la jeune dame, mon coeur bat la chamade, mais ça y est l’aventure est là!

Je ne garde pas un souvenir mémorable de mon premier vol, la traversée de l’Atlantique est tellement secouante qu’à l’arrivée je pensais bien avoir toutes mes couleurs à l’envers…

Nous sommes arrivés de nuit à l’hotel, enfin, je le pense car emballé comme je suis, il m’est difficile de faire la différence entre le jour et la nuit, mais je me suis retrouvé au calme un long moment avant de sortir de ma valise.

Hum quelle est ce doux parfum, je sens personnellement bon mais mes narines sont habituées à mon doux parfums, là l’odeur est impétueuse, entêtante, je ne suis pas en face d’une délicate fleur des champs mais d’un magnifique cultivar exotique!

Savon Bleuet fleur exotique

Moi et la belle exotique

Je suis encore tout retourné de ce long voyage, mais je n’ai pas de temps à perdre, je prends mon chapeau et je demande à ma belle exotique de me faire visiter les extérieurs tant que nous sommes seuls…

Oauouh!

La tête dans les étoiles

La tête dans les étoiles

Je suis au paradis! il fait chaud, le ciel est bleu, ma belle exotique partage avec moi ses effluves enchanteresses, j’ai envie de danser, de chanter, de l’embrasser… euh non calmos, je suis d’une bonne famille, Maman ne serait pas fière de moi…

Chease!!!

Coucou Maman!

Coucou Maman!

Du coup ça m’a remis la tête à l’endroit cette petite sortie. Ah revoilà les amoureux, on va pouvoir sortir! Nous voilà partis pour la mer, enfin le lagon, disent-il ici. Nature sauvage, c’est pas trop mon truc, moi je suis plutôt salle de bains en marbre, si vous voyez ce que je veux dire… C’est pas du snobisme, mais Maman c’est donné bien du mal pour que je sois le plus beau, c’est pas le moment de prendre une liane ou de tomber à l’eau.

P1010359

Nous faisons le tour du lagon pour arriver à une plage de sable fin. Et là enfin, tout ce que j’adore, on m’entoure, on m’admire, on prend soin de moi pour éviter le sable sur ma peau de velours… j’adore ces instants où le temps se suspend.

Mon histoire s’écrit à travers ces photos. Je suis découvert sous tous mes angles!

Seul face au lagon

Seul face au lagon

Alangui sur le sable chaud

Alangui sur le sable chaud

Je remets mon chapeau, il fait chaud...

Je remets mon chapeau, il fait chaud…

Mince la marée monte non? au secours! j’aime pas l’eau salée. Un savon de Marseille rencontré il y a quelques temps m’a dit avoir subi le supplice de l’eau salée, ça l’aurait lavé de toute la douceur qu’il contenait. Tous ces copains de Marseille y passent, j’ai pas du tout envie de devenir un savon ménager moi!

Hihi, on veille sur moi!

Hihi, on veille sur moi!

La virée sur la plage est terminée, retour à la civilisation…

Le chemin vers la célébrité!

Le chemin vers la célébrité!

La route est longue, mais porté par tant d’amour, m’y voilà… au bout du ponton!
Le Monde m'appartient, Bleuet dans un remake du Titanic

Le Monde m’appartient, Bleuet dans un remake du Titanic

Quand même je suis beau n’est ce pas? j’adore mes couleurs, on dirait que je suis né au bord de ce lagon!

Tout un symbole, je suis en sécurité...

Tout un symbole, je suis en sécurité…

Oh!!!  m’oubliez pas! je ne vais pas pouvoir rester discret longtemps, même en nature morte, si une belle indigène passe par là je risque de passer de l’hotel 5 étoiles à la case en bananier!

Je me sens chez moi là, les pieds sur terre

Je me sens chez moi là, les pieds sur terre

Le vert me va si bien, comme un retour aux sources...

Le vert me va si bien, comme un retour aux sources…

Vous avez remarqué, tout est dans la pause, bon c’est évident je suis très photogénique, ce n’est pas mon premier shoot photo, je commence à avoir du métier…

Bon trève de blabla c’est l’heure de l’apéro, c’est qu’il fait chaud dans ce pays, j’ai pris une suée aujourd’hui. En plus si je veux en profiter un petit peu encore, je suis interdit de piscine…

Tchin Tchin

Tchin Tchin

Pendant que nos tourtereaux font une petite trempette apéritive, je me plonge dans la dernière biographie d’un ami sportif, en rêvant à l’écriture de mes aventures sur papier glacier… Ah si j’étais riche

Moi Bleuet A Fleurs de Peau, mon histoire racontée à....

Moi Bleuet A Fleurs de Peau, mon histoire racontée à….

En tout cas je suis fier de moi, j’ai parcouru quelques milliers de kilomètres, subi le pire vol de toute ma vie, risqué ma vie au bord d’un océan dévastateur, résisté à la tentation d’une belle plante exotique, tenu tête au porte savon de la salle de bains pour pouvoir vous raconter ces péripéties.

Bon c’est sur, je ne sais pas de quoi sera fait mon lendemain, Juliette m’a repéré, ça va devenir difficile de ne pas la faire craquer…

Je suis cuit, je crois

Je suis cuit, je crois

Reste à les convaincre que je suis tout à fait adoptable, et que je peux donner beaucoup d’amour à de nouveaux parents…

Merci Roméo et Juliette pour ce beau partage!

Merci Roméo et Juliette pour ce beau partage!

Il se fait tard, ces émotions m’ont fatigué, le soleil a débuté sa descente sur la ligne d’horizon.

Adieu belle exotique

Adieu belle exotique

Et à bientôt pour de nouvelles péripéties!

The End

The End

Personnages:

Rôle principal: Bleuet de « A Fleurs de Peau », vous pouvez contacter son agent de presse ICI

Rôles secondaires: Roméo et Juliette de Toulouse, La belle exotique de Punta Cana

Savon Soleil Printanier Saponification à froid

J’avais envie de faire revenir le soleil avec des ingrédients lumineux et gorgés de vitamines.

Attention cette recette est réservée aux initiés de la savonnerie. Il convient de connaitre toutes les précautions d’usage à respecter pour sa réalisation.

Pour 500g de  pâte de base: 

– 167,50g d’huile de coco

– 47,50g de beurre de karité

– 101g d’huile de colza

– 20g d’huile d’olive

– 31g d’huile de palmiste

– 50g d’huile de palme rouge

– 83g d’huile de tournesol

Soude à calculer

– Jus de violettes: 100g

– lait d’avoine: 55g

– lactate de sodium: 10g

A la trace:

– 5g d’he d’orange

– 5g d’he de citron

– 5g de fragrance Lick me All Over

– 1 kiwi frais mixé passé au chinois

Fondre les beurres, y incorporer les huiles froides.

Mettre la soude dans l’eau (et pas le contraire), en touillant énergiquement, puis rajouter le lait d’avoine et le lactate de sodium.

Laisser refroidir l’ensemble n dessous de 40°C.

Verser le mélange de soude dans les huiles, fouetter à la main.

Quand la trace légère apparait, prélever une cuillère à soupe de pâte, une pour le colorant épais blanc, une pour le colorant épais rouge.

Préparer les couleurs.

Prendre le mixeur et amener la pâte de base à une trace franche. A ce stade ajouter les he , le kiwi et la fragrance.

Verser dans le moule.

Avec les 2 colorants réaliser le marbrage.

Couvrir d’un papier cellophane et réserver au sec et dans le noir jusqu’au lendemain pour le démoulage et la coupe…

Mousse craquante de douche (refonte de savon)

Voici une recette superbe qui va vous permettre de recycler vos savons ratés ou talons de coupe.

Il vous faut:

– 1 savon de 100g rapé

– 20ml de glycérine

– 5g de Disodium lauryl sulfosuccinate

– 2g de BTMS

– 100ml d’eau

– 2,5g de cire émulsifiante Eluxe soie

– 1ml de Cosgard

– 2ml de fragrance Crash bonbon

Verser dans une casserole, le savon rapé, la glycérine, le SCI, le BTMS, la cire émulsifiante et un peu de l’eau.

Faire fondre complètement.

Rajouter l’eau restante en filet en fouettant, l’émulsion se forme, continuer à fouetter jusqu’au refroidissement complet, cla permet d’incorporer l’air nécessaire à la création de la mousse craquante. La structure apparait lorsque la crème est reposée.

En mettant plus d’eau, vous obtiendrez un gel douche crème parfumé.